Petit tour au stade de Courcouronne

Quand on est en petite forme on adapte la ballade. J’ai donc décidé aujourd’hui d’amputer le grand tour de Ris-Courcouronne en enleveant l’étape du bois de Saint-Eutrope. L’idée était également d’éviter de passer l’A6 par la D31. Pour cela l’avenue Orme à martin permet de franchir l’autoroute en sécurité.

Une ballade d’une 10aine de km jusqu’au cimetière de Courcouronne mais on va plutôt parler du stade qui fait plus vendeur.

Le trajet privilégie les pistes cyclables quand disponible et en son milieu vers le parc du Rondeau la pente est très agréable en monté comme en descente.

Grand tour de Ris-Bondoufle-Courcouronne

La ballade consiste a partir des jardin familaux de ris puis de partir vers le bois de St-Eutrope en passant sous l’A6. Malheureusement le passage est bouché a cause des travaux pour le tramway. C’est bien dommageable car le detour par la D31 qui passe par dessous de l’A6 n’est pas très securisant pour les velos.

La suite de la ballade se fait facilement dans le bois puis les portions de pistes cyclables qui nous amènent au parc du Rondeau puis le lac de Courcouronne.

La fin de la ballade passe par l’avenue Pierre Bérégovoy puis les jardins familiaux de Courcouronne pour éviter la route. Ensuite on passe par l’avenue de l’Orme à martin pour passer au dessus de l’A6. Un grand trottoir permet de franchir en sécurité cette petite côte.

Ce parcours est à la fois suffisamment long pour bien nous fatiguer mais sans excès tout en étant assez facile car plutôt plat.

Cascais au Portugal

Pas vraiment une randonnée mais un petit tour en mode touriste. Le train nous amène e Lisbonne à Cascaìs. A la gare d Cascaìs on trouve un loueur de vélo: 7€50 pour 4h ou 10€ pourla journée.Poutnr atteindre le début de la piste cyclable il faut passer dans le centre très touristique et donc fréquenté. Cela est donc difficile de circuler en vélo mais un fois arrivé devant le musée on a droit à une piste cyclable.Celle-ci longe la côte et monte légèrement. Plusieurs points d’arrêt permettent de se reposer: on est là en touriste.La piste cyclable dédié se termine avec l’Av. Rei Humberto II de Itália. Le point de repère est l’équipement de gym urbaine.Un seconde piste cyclable continue sur Av. Diana Spencer mais elle est partagée avec une piste pietonne. La piste velo est en double sens. C’est aussi moins pittoresque car pas de vue directe sur la mer. Cela oblige à traverser la route pour aller voir la mer.C’est donc la que notre petit tour prend fin et on rebrousse chemin.

Ballade familliale au bord de l’Orge

Cette ballade organisée par provelo91 (Benoit Carrouee) se voulait incluse dans la grande ballade annuelle de l’association Mieux se Déplacer à Bicyclette (MDB) http://mdb-idf.org/grande-balade-annuelle-dimanche-24-juin-2018-autour-de-paris-metropole/.

Comme d’habitude la départ était donné au local vélo de Provelo91 où d’autres pratiquants partis d’Evry nous rejoignirent.

Nos 2 VTC n’etaient pas sortis depuis 3 mois et leurs 2 pilotes n’avaient pas pédalé non plus depuis. Comme la ballade ne devait pas faire plus de 27 km, cela nous avait semblé faisable.

Quand tout le monde fut arrivé, noud partîmes rejoindre le MDB au château de Morsang-sur-orge.

Nous avons pris la route par les jardin familiaux de Ris puis les voies de bus de Grigny la grande borne qui etaient fermées à la circulation (des bus).

Nous sommes ensuite arrivés au château de Morsang-sur-orge où nous devions attendre le MDB.

On est descendu dans le parc pour attendre le MDB.

Ces derniers étaient encore très loin et avaient 1h de retard. Nous ne les avons pas attendus et avons repris le chemin.

Nous fûmes rapidement arrêtés car le trajet prévu était barré pour cause de travaux. Nous avons donc rebroussé chemin pour rejoindre le parcours le long de l’Orge.

Quelques kilomètres plus loin nous voilà à Juvisy sous la N7 au pont du Roy.

C’est à partir de là qu’une mauvaise manipulation sur mon portable a arrêté l’enregistrement de la ballade. Le tracé GPS a reprit un peu plus loin sur la promenade de l’orge à Juvisy.

Il a fallu mettre pied à terre parfois.

Nous sommes ensuite arrivés à la confluence de l’Orge et de la Seine ce qui marqua la fin du parcours initalement prévu en commun avec le MDB. Nous sommes revenu par la route pour rejoindre Draveil en passant par le pont pour lequel des voix demandent l’aménagement d’une piste cyclable.

La fin de la ballade se déroula par les chemins le long de la Seine qui etaient parfois un peu étroits et assez fréquentés avec les beaux jours.

Puis vers le pont reliant Draveil et Ris-Orangis le groups se scinda entre ceux qui allaient à Evry et ceux qui allaient à Ris-Orangis et parmi ceux-là ceux qui habitent la vallée et ceux qui habitent le plateau.

Cette ballade nous donna un peu de mal sur la fin car il fallait bien remonter la pente pour rejoindre le plateau.

Au niveau des performances il n’y a pas de surprise nous avons un niveau amateur. Pas d’entraînement pas de progrès mais beaucoup de plaisir !

Petite traversé de l’Essonne avec le CDOS

Pour démarrer la belle saison ouverte par le printemps, nous avons participé à la traversée de l’Essonne. Certes nous avons fait le petit parcours d’Évry à Montgeron et c’est déjà bien difficile pour nous autres pauvres amateurs.

Comme il fallait partir de Ris-orangis pour rejoindre le départ, le circuit s’allongeait de quelques kilomètres. La ballade à fait au total 28 km !

Heureusement qu’un ravitaillement à la sortie de la forêt du Senart et une repas nous attendait à Montgeron.

La pluie nous a épargné et même au retours le soleil nous a bien accompagné. Nous n’avons pas continué jusqu’à la manifestation pour la piste cyclable du pont de Draveil. Nous avons bien fait car en revenant par la forêt directement vers Ris-orangis, la fatigue commençait à se faire sentir. La dernière côté s’est effectuée pied à terre….

Petite traversé de l’Essonne avec le CDOS

Pour démarrer la belle saison ouverte par le printemps, nous avons participé à la traversée de l’Essonne. Certes nous avons fait le petit parcours d’Évry à Montgeron et c’est déjà bien difficile pour nous autres pauvres amateurs.

Comme il fallait partir de Ris-orangis pour rejoindre le départ, le circuit s’allongeait de quelques kilomètres. La ballade à fait au total 28 km !

Heureusement qu’un ravitaillement à la sortie de la forêt du Senart et une repas nous attendait à Montgeron.

La pluie nous a épargné et même au retours le soleil nous a bien accompagné. Nous n’avons pas continué jusqu’à la manifestation pour la piste cyclable du pont de Draveil. Nous avons bien fait car en revenant par la forêt directement vers Ris-orangis, la fatigue commençait à se faire sentir. La dernière côté s’est effectuée pied à terre….

Tout droit à Corbeil

L’objectif de la ballade était de rejoindre le magasin Culture Vélo de Corbeil en partant du plateau de Ris-orangis.

Le parcours choisi passe par les voies partagée du plateau d’oranges par l’avenue Pierre Brosselette  puis emprunte l’avenue Georges Sand et l’avenue Parmentier. 

On rejoint ensuite la piste cyclable en passant sous la RN7. De là le chemin est tout droit vers Corbeil mais il faut faire attention aux cède le passage quand la piste coupe les bretelles d’entre ou de sortie de la RN7.

Pagode khan

Une fois dépassé le rond-point après la N104 on passe devant la place des anciens combattants d’Afrique Noire et d’Indochine pour rejoindre l’avenue Paul Maintenant. Culture Vélo n’est plus loin.

Pour le retour nous préférerons une boucle en continuant par l’avenue Paul Maintenant puis la route de Lisses qui rejoint la RN7. De là on fait le chemin inverse vers Ris-orangis.

Vers Corbeil
Vers Ris-orangis

Une ballade de 17 km dont la plus grande partie est sur piste cyclable réservée.

De Ris à Courcouronne en passant pas Sainte-Genevieve-des-Bois

Cette ballade sous la pluie devait nous conduire jusqu’à la tombe d’un danseur Russe Rudolf Noureev au cimetière orthodoxe de Sainte-Genevieve-des-Bois.

image

Au local Dare-dare nous étions 4 à 10h. D’autres cyclistes nous rejoignirent mais également la pluie.

image

Après avoir traversé le bois de Saint Eutrope entre Ris-orangis et Fleury-Mérogis nous avons cheminé dans le bois des trous pour arriver devant le cimetière.

image

La tombe du danseur et chorégraphe de trouve presque au bout de l’allée légèrement à droite.

image

J’ai profité de la sortie pour rendre visite à l’éléphant blanc que j’avais connu lors de ma période geo-caching.

image

Au retour nous avons fait un arrêt devant l’entrée de l’hippodrome de Ris-orangis.

image

image

L’occasion de casser la  croûte.

Ensuite nous sommes aller à parc du Rondeau en passant devant le stade départemental. Puis nous avons pris des pistes cyclables pour atteindre le parc de la dame du lac.

De la nous sommes rentrés par l’avenue Pierre Beregovoy et la piste cyclable depuis les jardins familiaux afin de faire un tour dans la zone d’activité du bois de l’épine.

image

image
Un réparateur vélo se trouve ici

De là on a bifurqué vers Bondoufle puis le groupe s’est scindé en 2 entre ceux qui allaient à Évry et ceux qui partaient à Ris-orangis. Le temps de se dire au revoir et voilà qu’une bourrasque mettait par terre mon VTC. Ça a abîmé la poignée dont le bord extérieur s’est percé.

Une bonne ballade qui me fit regretté de  ne pas avoir de garde boue. Un coup de jet haute pression sera nécessaire aussi pour le vélo ainsi que de la graisse pour la chaîne.

image

Côté performances j’ai fait 24 km ce qui est légèrement plus que la dernière sortie. Ça reste dans mes capacités physiques mais ce n’est pas ma zone de confort.

image

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

Première ballade de 20 km

Aujourd’hui j’ai voulu voir comment aller jusqu’au marché de l’orme à Martin à Courcouronne. En partant du plateau de Ris-orangis, le trajet le plus sécurisant ie en évitant les routes est de passer par la gare de RER Bois de l’épine.

Après avoir atteint la place du marché et amer boire un café chez une connaissance, je suis reparti dans l’idée de voir si je pouvais aller de chez moi à mon spot de vol FFVL. Il fallait passer par le bois de Saint Eutrope toujours dans l’idée d’éviter les voies rapides. Ne connaissant pas le chemin je me suis retrouvé au bout à Fleury-Mérogis.

Un coup d’oeil sur la carte dans CycleDroid et j’étais reparti vers la parking de l’hippodrome désaffecté toujours en attente désaffectée reconversion en stade désaffectées rugby.

Finalement j’ai retrouvé mon chemin et suis allé faire le tour du stade départemental. Je pensais pouvoir rejoindre le site FFVL mais une grille m’obligea à revenir vers la D31.

Je poursuivi un peu le chemin puis pris celui du retour en passant cette fois par la route pavillonaire pour regagner la D31.

Une ballade de presque 22 km !

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA

La grande borne

Une ballade au sein d’un quartier….chaud. La grande borne n’est en effet pas un endroit très bucolique et c’est à l’occasion d’une séance de cours de vélo de Benoît que je m’y suis rendu pour rejoindre un atelier réparation de vélo.

Un parcours de 10 km en incluant le cours. Une distance facile mais une distance débutant. Cela me va bien, même pas fatigué !

Le bilan via l’application CycleDroid:

Et pour ceux qui voudrait faire le trajet, voici le plan:

Juste pour le plaisir… CC-BY-SA